Pourquoi ce blog ?

Le fruit d’une histoire personnelle…

Dans la préparation de ma Maitrise en Psychologie des organisations, j’avais rencontré beaucoup de difficultés, surtout à trouver des personnes  expérientées avec lesquelles échanger en matière de science des organisations. J’étais peut-être ignorant et je n’avais peut-être pas de bonne orientation, j’ai quant même eu du mal à trouver des interlocuteurs avec lesquels partager mes lectures, mes sentiments et mes appréhensions. Dans la pratique, j’ai eu encore plus de difficultés. J’ai découvert au fur et à mesure les organisations, les orientations d’interventions dans ce domaine et je me suis longtemps essayé au conseil sur la base d’expériences antérieures ou de lectures, en suivant le bon sens, mon intuition et les outils communément acceptés. Très vite, j’ai été déboussolé par la différence qui existe entre les théories et la pratique…mais aussi par le décalage qui me semblait exister dans la pratique des organisations en Afrique…J’étais bien étonné du suivisme idéologique que nous faisions sur des modèles théoriques ou pratiques en organisations d’ailleurs…ou sur les conclusions qui me semblaient trop hâtives des théories interculturelles. Je reviendrais sur ces réflexions au cours de mes rédactions. Dans les années 2002 par exemple, j’avais été confronté au très connu DIRO (Développement organisationnel/renforcement organisationnel) et dans bien de cas, je m’étais rendu compte qu’on n’aboutissait pas forcément à quelque chose de réel pour les entreprises ou les ONG auxquels on les appliquait. J’ai vite senti les confusions qui existaient dans la non limite conceptuelle entre l’analyse institutionnelle et le développement organisationnel alors que l’AI (analyse institutionnelle) était prescrit comme un passe-partout dès que nous devions intervenir quelque part. Beaucoup plus tard ensuite, j’ai été confronté à ce que malgré souvent des interventions payées à coût cher, les chefs d’entreprises avaient beaucoup de raisons de se demander pourquoi ils devaient investir autant d’argent dans les cabinets. J’ai aussi vu des chefs d’entreprises se braquer contre l’intervention des spécialistes des organisations quand ces interventions auraient pu sauver leur situation. Bref, l’univers des organisations m’est apparu comme un univers plein de contradictions, de confusion et en même temps plein de potentialités et de presque connus…pas connus. Avec mes voyages en Europe et en Afrique, au fur et à mesure de mes rencontres avec des chefs d’entreprises et des responsables de divers types d’organisations, j’ai pris conscience de quelques maladresses qui notamment dans le contexte africain pouvaient au moins être interrogés. J’imaginais alors que je continuerais très vite mes études pour poser certaines questions dans une thèse… Finalement pour ne pas attendre la thèse, je me suis lancé donc dans ce blog. Pour y poser mes questions…y partager mes réflexions et mes expériences. J’en ai eu quelques unes heureuses et quelques autres malheureuses, mais toutes ont quelque chose à dire et ce blog me servira avant tout à les écouter d’une manière structurée et organisée. Ah non ! Je ne révolutionnerais pas les sciences des organisations dans le contexte africain. Je suis loin de cet objectif. Je crois simplement que des approches alternatives, fondées parfois sur des modulations fondamentales, peuvent au moins mériter d’être partagées. Je suis plus intéressé par voir des organisations qui se dotent de possibilités fondamentales d’être stables, socialement et/ou financièrement rentables, pérennes et qui s’envolent vers des hauteurs où les bénéfices retombent sur le plus grand nombre. Je suis intéressé par la possibilité de participer à cela et de dégager des modèles d’intervention en organisation en Afrique et peut-être ailleurs. Je ne serais probablement pas seul à contribuer sur ce blog et j’espère donc avoir vos réactions. J’espère qu’il saura intéresser en premier des responsables d’entreprises, PME, PTE, entreprises artisanales, structures de dévelopement (ONG, associations, fondations, etc;).

L’essentiel des articles produits ici est synthétique ou parfois juste introductif d’articles ou d’écrits plus développés (au présent ou au futur).

Bonne lecture et bienvenue à tous !

2 Comments
  • Martial
    janvier 13, 2011

    le concept est intéressant. espérons que la dimension pratique sera clairement présenté afin de permettre aux leaders africains de se reconnaitre et d’envisager des pistes pour l’action dans leur organisation respectives.

  • Paul Armand MENYE
    janvier 13, 2011

    Merci pour ta réaction Martial. Il me semble quand même important de postuler à priori les limites d’un tel blog. Je ne suis pas certain qu’il offrira aux décideurs les pistes aussi clairement qu’ils pourraient le souhaiter. Une intervention structurée et méthodiquement organisée, préparée, sera toujours nécessaire. Le blog se limitera à ces reflexions à haute voix qui sont en plus les fruits de mes expériences limitées.
    J’espère bien que certains se reconnaitront et qu’ils auront à défaut « d’envisager des pistes pour l’action », au moins de quoi remuer leurs méninges ou au moins des adresses où frapper d’un point de vue stratégique, méthodologique…et certainement beaucoup moins opérationnel.
    Commençons voir…et on verra ce que va donner pour moi même et pour tous ceux qui prendront du temps pour faire une halte ici.

    Merci encore pour ta visite et bonne fin de journée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :