Chercheur d'emploi : le métier qui vous garantit du travail (Partie I)

Chercher un emploi est aussi contraignant et rigoureux que de gérer un travail qu’on a déjà obtenu. L’une des causes de chômage qui est réelle, mais non avouée, est souvent un amateurisme à la limite de la l’inconscience dans les démarches de recherche d’emplois. Dans cet article, je vais essayer de partager des astuces regroupées de ce que j’ai pu apprendre ou comprendre de la recherche d’emploi.

Je vous propose d’essayer une stratégie en trois étapes :

Etape 1 : faire le point sur soi-même

Etape 2 : constituer une base de données d’employeurs

Etape 3 : réaliser et envoyer un dossier impeccable

Ce thème sera abordé en trois parties et le présent article en constitue la première.

Faire le point sur soi-même

Ne soyons pas pressé. Avant de commencer à rédiger CV et Lettres de Motivation qui ne seront lus par personne et qui n’auront même pas d’accusé de réception, essayons de prendre un peu de temps pour entrer dans une démarche qui pourrait nous donner un nouveau visage.

La première étape que je recommande est une étape qui consiste à faire le point sur soi-même. Nous allons organiser cette première étape en deux sous-étapes : un point sur sa situation personnelle générale et un point sur l’idée que l’on se fait de cette situation.

Vision globale de sa situation

Dans un fichier brouillon, notez les divers points qui peuvent intéresser pour l’emploi. Noter TOUT à cette étape ! N’ayez pas peur de vous lâcher, on n’en est pas encore à l’étape du dossier à présenter. Voici les points que vous pouvez aborder.

  • Les informations sur vous. Vos noms et prénoms, date et lieu de naissance (pas l’âge, la date de naissance), situation matrimoniale, nombre de personnes à charge, numéro de passeport. Je vous recommande d’ajouter vos comptes skype, facebook, linkedin, etc. Si vous n’en avez pas, créez en ! Mettez également vos adresses, boite postale, fax, numéros de téléphone, etc.
  • Les informations sur votre parcours académique et sur vos formations. Veillez à préciser les établissements, les diplômes, les dates et lieux et les contenus des formations académiques. Ensuite, pour les autres formations, précisez l’objet ou le thème de la formation, l’organisme formateur, le contenu de la formation, les dates et lieux de formation. Précisez le nombre de jours de formation pour chaque formation non académique.
  • Les informations sur votre parcours professionnel. A cette étape, indiquez tout ce que vous avez fait. Y compris la vente de l’eau glacé avec votre grand frère quand vous étiez plus jeune. Indiquez tout, nous viendrons plus tard à l’exploitation de ces informations. N’oubliez pas vos expériences associatives au lycée ou au quartier. Bref, notez chaque expérience. Ensuite décrivez les de manière détaillée. Décrivez chacune des choses que vous fait sous forme de tirets. Je vous conseille de répartir vos activités professionnelles par rubriques (expérience générales, expériences comme consultants, expériences associatives, expériences comme formateur, etc.).
  • Précisez les langues que vous connaissez et pour chaque langue, votre niveau de connaissance à l’écrit, à la lecture et à l’expression. Ne mettez pas de côté vos langues maternelles comme s’il s’agissait de vulgaires choses…intégrez les et soyez en fier !
  • Abordez ensuite la question informatique. Commencez par indiquer les types d’ordinateurs que vous savez manipuler (PC, mac, Tablettes, etc). Indiquez les systèmes d’exploitation que vous savez utiliser (Windows, Linux(Ubuntu, Debian, Xubuntu, etc;), Android, etc). Indiquez ensuite pour chaque système d’exploitation les fonctions que vous pouvez utiliser. (tableur, traitement de texte, navigation web, infographie, etc). Enfin, pour chaque fonction, indiquez les logiciels que vous connaissez. Vous pourriez être surpris du nombre de logiciels que vous connaissez ! Si vous savez ce que c’est, précisez les langages informatiques que vous savez utiliser (html, xhtml, php, perl, css, java, htlm5, etc).
  • Passez aux travaux de recherche et publications déjà réalisés. Commencez par ceux que vous avez effectués dans le cadre académique (mémoires de maitrise, de DEA, de DESS, de Master 1 et 2, thèses, etc). Ensuite listez les ouvrages que vous avez écrit, comme auteur ou co-auteur. Mettez dedans des rapports thématiques (et surtout pas des rapports d’activités!). Par exemple si vous avez participé à une recherche sur l’emploi jeune et que votre nom apparaît d’une manière ou d’une autre comme l’un des auteurs du rapport, valorisez cela. Insérez aussi les ouvrages littéraires, scientifiques ou philosophiques que vous avez pu publier. Il y’a également les articles que vous avez rédigé pour la revue de votre ancien employeur, pour l’association dans laquelle vous êtes bénévole, pour un journal de la place. Mettez tout cela en précisant toujours si vous êtes auteur, co-auteur (dans ce cas précisez les autres co-auteurs), l’année de publication, la ville de publication, la maison d’édition, le nom du journal ou de la revue dans laquelle l’article est paru…
  • Compléter toutes ces informations avec les informations sur vos hobbies.

Pour un candidat sans vraie expérience, ce travail devrait aller sur trois à quatre pages s’il est aussi détaillé que je le recommande. Pour un professionnel, ce travail pourrait s’étaler autour d’une dizaine de pages. J’insiste, il ne s’agit pas encore de l’étape de rédaction du CV.

Projection personnelle dans la situation globale

Cet autre étape va mettre l’accent sur votre appréciation personnelle de votre parcours, de ce que vous comprenez sur vous-même dans ce parcours et comment vous vous projetez par rapport à ce parcours. Sur un autre fichier donc, on va faire le travail suivant :

  • les informations sur vos compétences. Ici, listez de manière précise ce que vous pensez être vos différentes compétences. Ne vous limitez pas à votre parcours, limitez vous à votre imagination et à votre intuition. Allez aussi loin que vous pensez être compétent. Mettez y un minimum de sérieux et de cohérence. Mais allez vraiment au bout de ce que vous sentez.
  • Les informations sur vos aptitudes professionnelles. Quelles sont les qualités professionnelles que vous pensez avoir. Etes-vous discret ? Etes-vous capable de travailler sous pression ? Là aussi, laissez aller votre imaginez. Sérieux et cohérence vous seront utiles, mais lâchez vous !
  • Présentez également ce que vous pensez être vos atouts. Qu’est ce que vous avez d’autre qui pourrait être utile pour un employeur. Des distinctions honorifiques ? Ou simplement un permis de conduire ? Beaucoup de voyages ? Ou un carnet d’adresses fourni. Listez tout cela avec sérieux et cohérence.
  • Ensuite, Définissez les champs de compétences et les secteurs professionnels qui peuvent vous intéresser. Soyez aussi exhaustifs que possible. Mais ne remplissez pas un livre !
  • Définissez le type de structures qui vous intéresse. Le type de structures dans lequel vous aimerez travailler. Ce qui correspond le mieux aux secteurs professionnels dans lesquels vous pensez pouvoir vous exprimer. ?
  • Définissez ce que vous pensez être vos objectifs. Qu’est ce que vous aimeriez apporter à une structure ? A un secteur professionnel ? A un public-cible ? A un produit ? Quelle est votre ambition personnelle ? Clarifiez tout cela.
  • Enfin, choisissez 05 personnes ou personnalités qui peuvent recommander votre travail, ou vous recommander. Des personnes qui peuvent être accessibles. Bien évidemment, votre mère, malgré tout son amour pour vous, ne sera pas vraiment crédible. Et votre petite amie pourrait être fâchée avec vous au moment où vous pourriez avoir besoin d’elle. Donc, recherchez parmi des personnes sérieuses vos références. Je vous conseille d’exclure toute personne de votre famille de cette liste. Précisez pour chacun d’eux, ses coordonnées téléphoniques et email, ainsi que les liens entre vous et cette personne, professionnellement parlant bien sûr.
  • Chercher une ou deux photos de vous qui vous mettent en valeur. Une qui est un portrait et une qui est une photo entière. Attention, celles où vous avez votre dernier bikini n’est peut-être pas la plus présentable. Vous n’êtes pas sur tchatche.com ! Evitez aussi les photos scannées qui sont souvent de mauvaise qualité et privilégiez les photos de grande résolution.

Encore une fois, prenez du temps pour travailler cette première étape. Il ne sert à rien de s’engager vite pour des dossiers qui n’auront pas de suites favorables. Donnons nous toutes les chances. Et répétons qu’à ce stade, nous n’avons pas encore commencé la rédaction des CV. Les intérêts de cette première étape :

  • Cette première étape a l’avantage de mettre sous nos yeux un panorama de notre profil. Elle doit vous servir avant toutes chose à nettoyer ce profil. Par exemple dans le chapitre sur vos données personnelles, ce travail doit vous interpeller. Est ce que chaque information qui est décrite a ses preuves. Si vous dites que vous êtes mariés…ce travail doit vous interpeller sur votre acte de mariage que vous avez oublié au village. Il en est de même pour les diplômes. Il doit vous aider à vous souvenir que votre passeport est en cours de péremption. Cela vous évitera d’être pris de court une fois que vous serez engagé dans une procédure.
  • Ce travail doit aussi vous aider à faire la part des choses et à combler les vides les plus importants. A vous rappeler que votre boite email n’est plus valide ou même que vous n’en avez pas ! Ou que vous n’avez pas de compte skype ou d’autres comptes de communication. Et donc peut-être de décider d’en créer quelques uns.
  • Ce travail vous permet enfin de préparer de manière exhaustive votre profil, en prenant le temps de travailler sur chaque point de celui-ci. Vous ne vous abordez plus simplement comme une réponse à une offre, mais vous prenez le temps de travailler chacune des questions qui concernent votre profil professionnelle à part entière.

Toutes ces informations devraient se retrouver dans un ou deux fichiers, avec une ou deux photos en format photo.

Maintenant, la seconde étape consistera à utiliser ces informations pour trouver des employeurs possibles et qui soient compatibles avec votre profil. Nous aborderons cette question avec méthode dans la suite de cette série. N’oubliez pas de vous enregistrer sur le blog pour être avertis, ca va être intéressant.

A bientôt !

2 Comments
  • Luc
    mars 19, 2011

    Je tire un coup de chapeau à ce grand frère qui a eu l’ingénieuse idée de proposer à ses frères des conseils et astuces aussi précises pour ceux qui ont des ambitions
    Merci encore. Si j’avais une proposition à faire, c’est que vous parliez aussi du de l’impact du Quotien émotionnel dans le monde de l’emploi.

    • Paul Armand MENYE
      mars 20, 2011

      Bonjour Luc,

      Merci pour ta visite sur le blog et ton commentaire.

      Il y’aura des articles sur les questions émotionnelles dans le monde du travail et sur bien d’autres sujets. Je t’invite à t’abonner au blog en y inscrivant ton mail afin d’être alerté des différentes publications.

      Merci encore et bien de choses à toi

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :