Chercheur d’emploi : le métier qui vous garantit du travail (Partie II)

Dans le premier post, nous nous sommes donnés comme objectif de rassembler de la manière la plus exhaustive possible, TOUTES les informations liées à notre profil et TOUTES les informations liées à la projection sur le monde du travail que nous pouvions nous faire sur la base de notre impression personnelle de nous-mêmes.

Dans ce post ci, nous allons nous préparer à aller à l’attaque. Il ne s’agit pas encore de l’étape de la construction du dossier de recherche d’emplois proprement dite, mais d’une seconde étape préalable qui peut avoir son pesant d’or si elle est bien utilisée.

Vous vous souvenez que lors de la première étape, nous avions fait un travail pour déterminer les secteurs de travail qui nous semblaient représenter le mieux notre perspective professionnelle et les types de structures dans lesquelles nous pensions pouvoir exprimer notre compétence.

Ce travail va donc servir de base pour cette partie. A partir de ces secteurs, nous allons chercher des sources d’informations sur des éventuelles offres et organiser ces informations, mais avec méthode.

Définir les sources d’informations et les moyens de les approcher

Cette étape est basique, mais peu féconde si elle n’est pas bien structurée. Il s’agit d’identifier les médias par lesquelles on peut avoir accès à une information d’offre d’emploi en rapport avec son secteur de compétence. En général, nous avons trois principales sources d’informations :

La presse locale et non locale.

En fonction des pays, il y’a des journaux/magazines qui affichent des offres d’emplois. En afrique, en général tous les quotidiens ont une rubrique d’offres et les offres qui y paraissent sont généralement très sérieuses. Il s’agira donc d’identifier ces journaux et de mettre en place une stratégie pour les lire chaque jour. Si on a un peu de moyens, on peut procéder à un abonnement. Sinon, j’ai rencontré des personnes qui squattaient les bureaux d’une relation fonctionnaire afin de parcourir le journal. N’hésitez pas à demander par exemple qu’on vous ramène le journal à la maison afin que vous le parcouriez et le retourniez le lendemain. J’ai aussi vu des personnes s’arranger avec les kiosques à journaux pour avoir quelques minutes l’occasion de parcourir les rubriques d’annonce. Il paraît que les distributeurs n’aiment pas beaucoup ca…Mais à vous de voir.

Regardez également du côté des journaux spécialisés. Vous avez en effet beaucoup de chance de trouver une offre d’emplois en informatique dans un bulletin informatique, une offre de poste en ONG dans les revues d’ONG, etc. Identifiez tous ces journaux là et trouver le moyen d’y avoir accès.

Internet

Internet est une mine importante d’informations sur l’emploi. Mais en général, c’est un univers si vaste qu’on peut facilement s’y perdre. Il est bon de définir toujours un repère géographique. Par exemple, si on veut les propositions d’emplois qui se trouvent au Niger et qui figurent sur le net, la méthode de travail ne sera pas la même que si on veut les offres sur toute l’Afrique de l’Ouest. Pour le Niger par exemple, il y aura forcément ce que tout le monde a l’habitude de faire (taper sur google Niger+emplois). Vous avez dû le constater, les résultats ne sont pas impressionnants. En fait, la meilleure approche ici est de rechercher au préalable les sites qui référencent les offres d’emplois au Niger. Cette démarche varie en fonction des pays. Certains pays par exemple ont des agences de promotion de l’emploi qui sont spécialisés dans ce genre de choses. D’autres ont des cabinets de recrutements très actifs sur Internet. Au lieu de chercher directement les emplois, commencez par rechercher ce type de structures. Si elles ont des sites Internet, vous pourrez y retrouver alors les offres disponibles. Ensuite recherchez les entreprises qui existent sur Internet dans le pays. Quelques unes proposent sur leur site les offres d’emplois disponibles. En procédant de cette manière, vous aurez plus de résultats que de taper « nom du pays + recherche d’emplois » sur google. Si vous recherchez sur l’Afrique de l’Ouest, vous procéderez pareillement, sauf que vous appliquerez cette méthode pour chaque pays de la région ET ensuite, vous l’appliquerez pour les structures qui travaillent sur plusieurs pays…Vous aurez bientôt vite remarquer que cette étape est un gros travail qu’il faut prendre le temps d’abattre. Retenez le principe : rechercher les structures de recrutement et de RH, puis les entreprises et autres organisations qui existent en ligne dans des localités bien spécifiques (pays, sous-régions, etc), plutôt que les offres d’emplois directement. Ensuite cherchez les offres d’emplois sur ces sites !

Le bouche à oreille

La troisième source d’information est le bouche à oreille. Ne vous en privez pas. Demandez à vos amis et connaissances de se souvenir de vous lorsqu’ils auront une information sur une offre d’emploi. Ils peuvent oublier une ou deux fois. Il arrivera bien une fois où autour d’une bière ou d’un café, l’un d’eux vous rappellera qu’il y a un poste ouvert à l’ambassade où il est allé déposer sa demande de visa ou dans l’ONG où il avait rendez-vous avec sa fiancée ! Recherchez surtout les ainés et amis qui sont très impliquées par tout ce qui est recherche d’emplois ou qui peuvent être prêts de l’information stratégique. N’hésitez pas à leur faire un mail, ou à prendre contact avec eux sur Facebook. Un coup de fil est souvent plus marquant dans ce genre de situation et une visite à la maison peut faire plaisir. Tenez informés le maximum de personnes possible. Professionnels ou non. Certains viendront avec des choses qui ne vous intéressent pas du tout. Mais c’est toujours mieux d’engranger ainsi autant d’informations.

Optimiser la recherche

Nous connaissons les sources d’information. Je souhaiterais quand même revenir sur des moyens d’optimiser et de mieux organiser cette recherche.

Optimiser la recherche sur Internet

Pour Internet, je vais vous recommander trois pistes :

La première, ce sont les marques-pages. Chaque fois que vous tombez sur un site qui vous donne des offres d’emplois, plutôt que de passer tout le temps tout de suite à visiter les offres, enregistrez le site sur vos marques-pages. Constituez ainsi une base de données de sites sur votre marque-page. Vous pourrez à tout moment exportez ces marques-pages en fichier html pour sauvegardez votre base de données our pou l’envoyer aux amis. Mais surtout, vous n’aurez besoin que d’un clic pour avoir accès à un site.

La seconde piste qui peut vous aider à mieux organiser votre recherche, ce sont les flux RSS. La plupart des sites aujourd’hui se construisent sur la philosophie du web 2.0. Ils offrent donc la possibilité de suivre leurs informations même sans être présents sur le site. Utilisez google reader, netvibes ou un logiciel externe comme Lifera pour ceux qui utilisent Linux. Il existent des centaines de logiciels pour cela sur toutes les plate-formes et OS. Il vous suffit de cliquer « agrégateur rss » sur google et vous aurez juste l’embarras du choix.

La troisième bonne pratique est l’utilisation des réseaux sociaux spécialisés. Je recommande particulièrement Linkedin et Viadeo. Je n’utilise pas beaucoup Viadeo et ne peut pas vous en dire grand chose. Mais sur Linkedin, il existe une rubrique Entreprise. Vous pouvez y rechercher les entreprises et autres organisations de votre pays. Celles qui sont les mieux organisées sur le web y ont certainement une présence. Cliquez sur l’option de suivi des entreprises et vous aurez informés de toutes les nouvelles de l’entreprise, y compris de celles de mise à disposition de nouveaux postes.

Optimisez la recherche avec les visites physiques dans les structures

Vous pouvez utiliser ces visites pour prendre l’information sur l’emploi qui existe (il faudra au préalable repérer les structures qui affichent les offres presque uniquement en leur siège (certaines ambassades, certaines ONG, certaines PME, certaines entreprises artisanales, les agences nationales d’emplois, etc). Une fois que vous avez ce répertoire, vous pouvez vous organiser des visites périodiques de vérification.

Une autre bonne manière d’optimiser l’approche par les visites sur le terrain est d’aller à la rencontre des responsables des ressources humaines ou des départements spécifiques. Si vous êtes par exemple marketistes, ou si vous avez des aptitudes en communication, allez rencontrer le chef du département de communication et parlez communication avec lui. Cela pourrait créer un besoin et il pourrait demander à voir votre dossier. J’en connais qui ont eu leur emploi par ce moyen.

Une dernière approche est d’utiliser ces visites pour des structures pour lesquelles vous savez qu’elles ont des offres. Vous vous pouvez soit vous déplacer, soit appeler au téléphone. L’idée est d’établir un contact humain. Ca peut aider votre dossier à ne pas passer au tiroir : « Ah, c’est le dossier de la jeune demoiselle qui est venue nous voir la semaine passée… » Ou encore « Ah oui, ce nom est celui du bel homme très sympa qui a appelé ici la semaine passée ».

Mais n’abusez pas. Évitez par exemple les visites une fois que votre dossier est en cours de traitement sauf s’il y a un problème particulier. Cela pourrait être mal perçu.

Optimisez la recherche en vous mettant en réseau pour rechercher

Je me souviens très bien de cet ami que j’ai connu alors qu’il était sous ma tutelle technique comme stagiaire dans une des organisations dans lesquelles j’ai travaillé. Il venait d’obtenir un excellent diplôme en suivi-évaluations des projets et avait opté pour un long stage chez nous. Quelques mois après, il m’avait expliqué que lui et deux de ses amis avaient mis en place une stratégie de veille. L’un d’eux devait s’occuper de fouiller dans le quotidien national gouvernemental toutes les offres d’emplois ; un autre avait la responsabilité de faire le suivi sur Internet. Et un troisième devait faire le tour de certaines structures afin de découvrir les offres de postes. Aujourd’hui, l’un est cadre dans une organisation internationale, l’autre travaille comme expatrié dans une autre organisation internationale et le troisième est cadre dans un programme gouvernemental. Ils ont tous obtenu un travail au bout de moins d’un an de recherche et voici 04 ans que ca dure !

Prenez le temps de bien faire. Organisez vous en réseaux avec vos amis pour la recherche. Mettez vous dans des démarches de recherche en groupe. Il y a une émulation lorsque l’on est collectivement dans ce genre de démarches. Et généralement, il y a une solidarité qui fait que personne n’est tranquille tant que tout le monde n’est pas tranquille. Mais attention, organisez vous en un très petit groupe. Trois à quatre personnes. Ensuite essayez toutes les options et mettez y le temps qu’il faut jusqu’à ce que tout le monde trouve son compte. Ca marche presque toujours !

 

Une fois ces éléments clarifiés, nous allons pouvoir passer au dossier proprement dit !

No Comments Yet.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :