Ce qui est important dans un CV, ma réponse à Jules

En réaction à l’un des articles vedettes du blog, Jules a fait le commentaire très pertinent suivant :

le souci maintenant est de savoir quel est la formule idéale pour un bon Cv. Car au départ les cv brefs n’étaient pas assez clairs pour les recruteurs. il fallait donc les détailler ce qui fait qu’on se retrouvait avec des cv longs de 4 pages au moins (ce qui est mon cas). Et maintenant la tendance est déjà au CV bref et succinty a de koi perdre la tête dans tout ça. finalement qu’est ce qui est important dans un CV et qu’est ce qui ne l’est pas.

Je lui ai fais une réponse que j’ai décidé de partager en un nouveau billet pour étendre l’échange à tous.

Bonjour Jules,

La question que tu poses relève d’un questionnement de fond. La question de ce qui est important dans le CV ne pose pas le problème de la forme, du format ou du volume du CV, mais celui de la fonction du CV.
Le CV est avant tout un outil d’interaction. C’est cela sa fonction. L’interaction entre une personne (physique ou morale) qui a un besoin…et une autre personne qui est sensée être la réponse à ce besoin.

Si l’on perçoit le CV de cette manière, des réponses plus spécifiques se dessinent alors à ton interrogation.

  • D’abord le CV doit effectivement être la réponse au besoin. En d’autres termes, la première chose qui est importante dans le CV c’est qu’il laisse clairement savoir que le candidat est la réponse au besoin du recruteur.
  • Ensuite, le CV doit être une réponse qui a le moins de biais possibles. En d’autres termes, il faut qu’il renseigne de manière précise le recruteur. Certains recruteurs considèrent trop de détails comme un biais, d’autres trop peu comme un biais. Je pense que la justesse est non pas dans la synthèse ou dans le détail, mais dans la concision.

Plusieurs définissent la concision comme l’art de dire beaucoup avec peu de mots…Mais il s’agit de plus que cela. La concision c’est l’art d’exprimer avec justesse ce qu’on doit dire sans en faire ni trop, ni trop peu. En fait, l’art de la concision implique de prendre du temps pour travailler les diverses informations qui sont mises sur un CV en se demandant à chaque fois si on a mis l’essentiel et si cet essentiel est clair.  L’art de la concision dans un CV, c’est être concret sans avoir besoin de détails.C’est de cette manière qu’on arrive par exemple à mettre une année d’expérience en une phrase qui fait comprendre aux gens ce qu’on faisait exactement sans que ce soit flou pour eux.

Ce que je recommande, c’est d’essayer de travailler cela avant le moment d’envoyer des CV et de le faire lire à des connaissances qui ne savent pas forcément ce qu’on faisait ou à des professionnels qui savent bien et faire réagir ces deux catégories de personnes sur leur compréhension. Si le CV est concis, ils comprendront sans que nous ayions beaucoup d’explications à donner. Et dans les échanges avec eux, nous trouverons les bons mots pour mieux préciser les choses. alors quand viendra le temps de l’interaction avec le recruteur, on pourra être sûr de ce qu’on a communiqué au travers du CV.

De façon pratique, je recommande également d’avoir toujours au moins 03 BASES de CV. Un CV de 02 pages (le plus concis possible), un CV moyen (03 à 04 pages un peu plus explicatif) et un CV extrêmemnt détaillé. Ce n’est aucun de ces CV qui sera forcément envoyé aux recruteurs, mais ils serviront tous les trois de base pour travailler les CV à envoyer aux recruteurs.

J’espère que ma réponse apporte quelque chose et je la publie comme nouvel article pour faire en profiter ceux qui n’ont pas suivi cette discussion.

Salutations

No Comments Yet.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :