100 commence par 1

Les grandes écoles de management et de développement personnel nous encouragent à penser grand. Je suis en partie d’accord avec eux. Mais comme je le disais au vice-président d’une organisation nationale de coaches en développement personnel, beaucoup de choses finissent par ne jamais décoller parce que les grandes visions étouffent les petits objectifs sans lesquels elles ne peuvent pourtant pas se réaliser.

Think globally, act locally, disent les ONG. Mais plus concrètement, il est fondamental que se mettent en place des systèmes de vision mentale ou même de vision tout court.

Ce qui est tout aussi fondamental, ce sont les objectifs et des stratégies liées à ces « visions ». Une vision ne peut être concrète que si elle peut se décliner en objectifs. Et le B-A-BA de tout objectif est bien évidemment le fait qu’il doive être SMART : Spécifique-Mesurable-Atteignable-Réalisable-Temporel.

Cela veut dire prendre le temps de rêver, de donner une forme à vos rêves. Mais ensuite redescendre sur terre pour voir comment y arriver…Halte aux grandes pensées. Quel est simplement le premier pas concret à faire…Vous aurez beau envisager toutes les lignes, calculer tous les millions que vous gagnerez si vous faites ceci ou cela, bien cadrer les plans et autres outils…Il y’aura toujours le premier pas à faire…Ce ne seront pas toutes vos réflexions qui ouvriront la voie au succès…ce sera ce premier pas là…cette petite chose spécifique, ennuyeuse, peu grandiose parfois.

Que de fois n’ai-je pas vu des projets « bien » pensés, «stratégiquement »  réfléchis, avec des « bons » plans et autres ne jamais atteindre la ligne 1 parce que finalement, ils ne sont jamais quitté du point 0. Les promoteurs avaient « bien » tout calculé et finalement, ont attendu que tout soit en place pour atteindre la ligne 100. Ils ont donc investi du temps à rêver le point 100, à le décrire, à essayer de convaincre les gens avec le point 0 en main que le point 100 était facile et qu’il fallait juste des moyens…Ils n’avaient pas le point 1 en vue…qui était pourtant à la portée de leur moyen. Et tout ce qu’il fallait pour atteindre le point 100 n’est jamais venu.

Prenez donc le temps de voir grand et gros. Je le concède au développement personnel. Mais commencez petit. Des objectifs simples qui vous obligent à mettre la main dans le cambouis et donc à avancer vers le point 1 avec toute la difficulté que ça peut impliquer. Sinon, vous avez des chances de ne jamais y arriver parce que vous n’aurez jamais vraiment pris le départ.

Je sais que parmi mes lecteurs, il y’a au moins un coach en développement personnel qui sera d’accord avec moi parce que nous avons vu ensemble comment ça pouvait bouger bien des choses…

No Comments Yet.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :