La chance des autres…

C’est une habitude…lorsque l’on écoute les succès des autres, surtout des proches, on trouve facilement les points où ils ont été chanceux et que l’on n’a pas eu comme avantage. Un truc que si on avait aussi, on aurait peut-être les mêmes réussites, sinon des réussites meilleures.

C’est en général tout et rien. Comme les études qu’on a faites. « Il s’est fait un nom dans l’informatique parce qu’il a pu faire ses études aux Etats Unis dans des conditions meilleures. Avec les conditions que j’ai ici au pays, c’est difficile ». Voilà un exemple de ces réactions. Ou encore : « Il a eu la chance d’être remarqué par telle personnalité qui l’a fait avancer. C’est tellement difficile d’avoir aussi quelqu’un qui donne ce type de coup de main ». Nous sommes d’ailleurs encore dans les remarques positives. Parfois, ça peut virer carrément à des choses très équivoques. « Il a ce poste là parce qu’il est dans un lobby homosexuel »… « C’est parce qu’elle a couché avec le patron qu’elle a obtenu cette promotion»

Bref toutes ces choses ont un seul message. Les autres réussissent parce qu’ils ont des atouts que je n’ai pas…ou parce qu’ils s’imposent des atouts d’une manière que je ne peux pas.

Voilà malheureusement le drame dans lequel on retrouve plusieurs personnes dans plusieurs de nos pays. J’en ai même entendu dire « si je voulais aussi devenir connu, j’aurais pu faire comme lui, mais ce n’est pas mon truc ».

A la vérité, s’enfoncer dans ce genre de raisonnement, c’est simplement s’engager dans une véritable fuite en avant. Les succès des autres n’ont pas besoin que nous masquions nos échecs. Et à force de refuser de confronter ses déboires et ses échecs, on se construit un chemin serpentin, destiné à ne garantir que l’échec.

La vérité est que la vie ne déroule pas de tapis rouge pour la plupart…La vie est faite pour qu’on se batte jusqu’au fond et jusqu’au bout. Les privilégiés sont une très forte exception contrairement à ce qu’il nous fait plaisir de croire. La plupart des hommes et des femmes qui s’en sortent n’ont pas forcément plus de chance que nous. Ils n’ont pas forcément plus d’opportunités que nous. Ils n’ont pas forcément plus d’avantages que nous. La plupart d’entre eux ont juste su saisir la chance qui s’était présentée à eux…l’atout qu’ils ont eu…l’opportunité qui est passée…tandis que nous n’avons pas su faire de même.

Certains d’entre eux ont fait l’effort de continuer là où nous avons décidé de nous arrêter. Ils n’étaient pas plus forts que nous…juste qu’en décidant de continuer, ils ont réalisé une capacité à continuer que nous n’avons jamais découvert parce que nous avons posé le verdict « STOP, c’est bon comme ça ». Certains d’entre eux ont fait l’effort d’écouter d’autres là où nous avons fait le choix de démontrer que nous connaissions tout…Certains ont fait le choix de commencer petit là où nous étions convaincu que si nous n’avons pas ce qu’on mérite, on refuse toute exploitation…leur réussite aujourd’hui est le fruit des exploitations que nous avons refusées….et la liste serait grande de tous ces moments où en réalité nous étions sur la même ligne de départ et nous sommes passés à côté chacun dans son contexte individuel

La vie offre à tous des opportunités. Et c’est bien souvent les hommes eux même qui par leur impatience, leur orgueil et leur bêtise font tout capoter…pour ne voir ensuite que la chance des autres…alors que la leur bien grosse et bien dodue…est là en train de leur filer sous les yeux.

No Comments Yet.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :