Rentabiliser son blog…des points de perplexité

Je viens de terminer la lecture de deux ouvrages sur le blog : Le mini-guide du blogueur : Rentabiliser son blogue-Volume 1 de Rita Baker et Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog de Olivier Roland. Il s’agit de deux spécialistes francophones du blogging et les deux ouvrages ont une thématique commune : les meilleurs moyens de rentabiliser son blog. Je dois dire que j’ai appris quelques nouvelles choses, mais aussi, j’ai des points d’interrogations.

J’avais déjà lu un excellent article de Sam Ganegie, un blogueur malgache de très haut niveau, sur la même thématique. J’ai aussi eu de longs échanges là-dessus avec une blogueuse ivoirienne pour qui j’ai beaucoup de respect, Maelys. Mais je pense qu’il y a une vraie part des choses à faire.

D’abord que l’idée qui soutend le lancement de la plupart des blogs n’est pas la rentabilisation. Et même si 95% des blogs meurent moins d’un an après leur création, la rentabilisation ne me semble pas en être la cause première. Je suis inquiet lorsque je vois cette question de rentabiliser prendre autant d’ascendant dans l’univers du blogging. Le blogging reste en effet l’un des espaces de liberté les plus affirmés et si une approche réduite à la rentabilité financière devait s’en emparer, on finirait bien par franchir un jour le seuil du rubicond et faire de la blogosphère, un simple portefeuille ambulant.

Ensuite, les principes qui soutendent la question de la rentabilité des blogs me laissent aussi perplexes. L’un d’eux qui est le plus fondamental veut qu’on écrive dans une certaine démarche pour être non pas lu des lecteurs, mais lu d’un système potentiel de rentabilité du blog…Il faut donc maintenir un certain rythme, choisir une forme de titraille, etc. Bref, il faut cesser d’avoir le choix si on veut que ça marche…Dis comme ça, c’est un peu grave…mais s’agit-il d’autre chose ?

Enfin, j’ai un sentiment de régime amincissant lorsque je lis certaines contraintes censées apporter plus d’efficacité dans la rentabilisation des blogs et notamment dans l’augmentation du trafic. Ecrire régulièrement (sinon, gare à votre lectorat), titrer d’une certaine manière, bref…autant de choses qui font souvent sortir de la spontanéité.

Pour terminer, il est important de garder à l’esprit qu’on peut faire du blogging et vouloir aller loin sans forcément avoir vocation à devenir milliardaire…et c’est en réalité le cas de la plupart des blogs qui existent. Donc, blogguez…et soyez fier de le faire même si tout ne tourne pas comme pour les blogueurs les plus populaires…c’est comme ces affaires de Miss…pas besoin d’en être une pour être fier de son corps.

2 Comments
  • Rita Baker
    février 24, 2013

    Bonjour Paul Armand,

    Merci d’avoir pris le temps de lire mon livre et de le commenter. Je suis 100% d’accord avec ton point de vue. Bloguer est, pour la très grande majorité des auteurs, d’abord et avant tout une affaire de passion et non de finance.

    Ma motivation pour écrire mon livre est venue lorsque j’ai constaté que plusieurs ami(e)s blogueurs vivaient des situations financières précaires. Certains en raison de périodes de chômage et d’autres en raisons de problèmes de santé qui ne leur permettent pas de travailler régulièrement.

    Ils adorent écrire mais après un certain temps la majorité se questionnait à savoir s’il était sage d’investir autant d’efforts dans un projet qui n’était pas rentable alors que leurs finances étaient en piteux état . Sans mentionner que ceux qui avaient leur propre nom de domaine et utilisaient un hébergeur devaient également débourser pour publier leur blogue.

    C’est pourquoi j’ai voulu leur offrir quelques conseils non pas pour les rendre riches mais pour les encourager à poursuivre leur passion. Certains de ces blogueurs sont de véritables artistes des mots, des philosophes, des motivateurs, des idéalistes et des générateurs d’idées extraordinaires. Il aurait été tragique qu’ils ferment leur blogue faute de moyens financiers.

    En effet, certains de mes conseils peuvent paraître contraignants de prime abord je l’avoue. Cependant lorsque pris dans le contexte où rentabiliser son blogue est un objectif du blogueur ils deviennent, dans bien des cas, seconde nature pour l’auteur.

    J’espère avoir répondu à quelques unes de tes interrogations.

    Bonne continuation dans ton blogue.

    • Paul Armand
      février 24, 2013

      Bonjour Rita Baker,
      Ca a été un honneur pour moi de lire votre réaction sur mon blog au sujet de la rentabilisation des blogs. Votre feedback est clair et recentre la question. Je n’entends en effet pas qu’on puisse évacuer la problématique de la rentabilisation des blogs. Je pense qu’il est important pour ceux qui bloguent ou qui veulent se lancer de ne pas avoir le sentiment que leur démarche si elle ne suit pas celle de la rentabilité doit susciter des doutes et un sentiment d’être à côté de la plaque.
      Mais de même, quand un blog évolue, il doit pouvoir trouver les moyens de s’auto-développer, de s’autonomiser, de ne pas être un poids financier pour ses prometteurs…et pourquoi pas si c’est possible et si tel est le désir du blogueur, il doit pouvoir permettre de gagner de l’argent.
      Merci encore pour votre réaction.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :