Buzzwords, vous connaissez ?

Dans les recrutements de pointe, en général les recruteurs ont une approche un peu différente. On essaie dans ces cas là, de favoriser la présence de techniciens du secteur pour lequel on recrute dans les panels. Et bien souvent dans ces cas, ceux-ci scrutent les candidats autour de ce qu’on appelle les buzz word afin de faire la part des choses entre les vraies professionnels et ceux qui ont simplement des connaissances approximatives.

Chaque métier a son vocabulaire. Et ce vocabulaire a ses spécificités dans chaque environnement de travail. Hors bien souvent les techniciens spécifiques d’un environnement particulier sont bien souvent formatés par leur environnement. Les buzz-word, ce sont ces mots clés spécifiques à un métier dans un environnement particulier. Certains buzz-word sont systématiques et appartiennent à tous les environnements, mais la plupart sont spécifiques à des environnements. Pour la généralité sur le concept de buzzword, je vous renvoie à cet article. Nous allons rester sur le concept en relation avec la situation de recrutement.

Par exemple dans le domaine du développement d’applications, tous ceux qui ont une formation là dessus ont un minimum de connaissances là dessus. La différence va se faire dans ce que ceux-ci ont l’habitude au quotidien de faire. Impossible de ne pas parler d’une manière particulière quand on est dans le domaine. De ne pas parler d’applications, de plate-forme de développement, d’environnement. Parfois, c’est dans les détails qu’on va aller voir ce que le candidat a dans le ventre. La différence qu’il fait entre le développement sur des plates-formes différentes. Très souvent, les professionnels s’oublient et utilisent les codes spécifiques à leur métier…On est donc dans le buzz.

Pareil dans le domaine par exemple des métiers du développement. Un spécialiste en suivi-évaluation échappera très difficilement à certaines situations vécues et surtout à certyains concepts. Quand il exprime ces situations ou ces concepts, il fait du buzz. Et au contraire, si ces situations qui sont presque communes à tous les experts du secteur lui ne sont pas exprimées, ou si ces concepts n’apparaissent pas….il y’a souvent des doutes et des interrogations sur le véritable niveau du candidat.

Malheureusement, il arrive souvent que des candidats qualifiés s’oublient et ne fassent aucun buzz. Si un candidat concurrent ayant un CV ayant été présélectionné réussit à faire du buzz, il va de soi qu’il aura une certaine préférence.

Ce qu’il faut enfin dire, c’est qu’il le buzz négatif. Des concepts et situations qui éliminent automatiquement un candidat. Comme par exemple de parler négativement de ses anciens employés, de donner toujours du tord aux autres, ces situations sont eux-aussi des buzz qui ont plutôt un effet négatif.

Il faut donc apprendre à faire du buzz positif pendant les entretiens. Comment ? Ce sera l’objet d’un prochain article.

0 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :