Faire du buzzword un atout dans vos entretiens

Nous avons vu dans le dernier article que les buzzwords étaient une réalité qui intégrait l’environnement de recrutement de haut niveau. Parce qu’en général, les professionnels sont déformés par leur métier et leur environnement de travail et que ce sont eux qui encadrent en général les recrutements des cadres ou d’autres professionnels de haut niveau. Comment intégrer donc les buzzwords et en faire un atout pour se faire apprécier par un panel ? Voici quelques pistes. Attention, l’article est en priorité destiné aux professionnels confirmés engagés dans une démarche de recherche d’emploi ou d’organisation de carrière.

Dans un premier temps, le buzzword repose sur une certaine maitrise pratique et théorique. Cela suppose en première analyse que si vous êtes dans un secteur, vous ne devez pas vous déconnecter de la théorie de votre métier. La solution ? La lecture. Autant que possible lisez. Relisez vos cours de fac. Relisez vos manuels méthodologiques, théoriques ou autres documents techniques. Lisez ensuite ce qui est publié sur Internet. Dès que vous cesserez de lire, vous pouvez être certain que vous aurez commencé à faire de vous un fossile de musée. En seconde analyse, la maitrise pratique suppose que vous soyez capable de tirer des leçons concrètes de votre expérience. Je vais même alloin. Il faut sortir de votre expérience des paradigmes. Des vérités générales que vous pouvez clairement exprimer. Au besoin, écrivez ces choses sous forme de cas pratiques, de fiche d’expérience ou sous n’importe quelle forme qui vous permette de traduire votre expérience en paradigme. Vous serez alors capable d’être précis, concret et spécifique.

Dans un second temps, profitez de votre expérience actuelle pour vous former. Soyez présents dans les séminaires et ateliers qui concernent votre secteur. Ouvrez-vous à d’autres écoles, à d’autres méthodologies, bref à des univers qui vous mettent en situation d’apprendre, d’approfondir ce que vous savez, de tenter de nouvelles choses dans votre secteur ou dans votre domaine de compétence.

Ensuite, soyez présents dans les espaces d’échanges et de discussion. Les premiers espaces d’échanges de toutes les organisations sont les réunions de travail. Elles sont parfois lourdes et fatigantes, mais elles vous plongent souvent en plein dans le vocabulaire de votre métier, dans une sémantique très particulière qui vous donnera effectivement une identité. Il y’a également les réunions externes. N’y allez pas seulement pour les beaux yeux de la secrétaire de votre partenaire aux jupes extra-courtes et qui vous fait un clin d’œil depuis quelques semaines déjà. Apprenez- y à universaliser votre discours sur vos champs de compétence, à vous faire comprendre hors de votre cocon professionnel quotidien. Les autres espaces d’échanges sont les foras et autres groupes de discussion. Beaucoup n’ont pas souvent le temps de participer à ce genre de choses, mais il n’y a pas meilleur espace pour que vous soyez au cœur de l’évolution des choses dans votre domaine de compétence.

Enfin, N’hésitez pas à vous faire coacher pour les entretiens. Trouvez autant que possible des personnes du secteur de compétence où vous devez passer l’entretien ou des professionnels du recrutement et discutez avec eux. Ecoutez ensuite leurs avis et faites-en des atouts. Posez leur des questions. Exprimez vos doutes et ambiguïtés…bref, créer des discussions professionnelles avec eux sur votre compétence.

C’est donc quatre pistes que je vous partage. Mais je vous garantis que prises au sérieux et comme démarche stratégique importante, elles vous aideront à mieux gérer les entretiens d’embauche même pour des postes élevés.

No Comments Yet.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :